BOA Mali : Une introduction en bourse plus que réussie

BOA-BamakoLe 17 décembre 2015, la filiale malienne du groupe bancaire Bank of Africa (BOA) a été introduite à la bourse régionale des valeurs mobilières d’Afrique de l’Ouest (BRVM). Prévue pour se dérouler sur une période d’un mois, l’offre publique de vente des actions de BOA Mali a finalement été bouclée en un jour. Les 400 000 nouveaux titres inscrits à la cote ont été sur-souscrits par les investisseurs et BOA Mali a réussi son entrée en bourse. Par ailleurs, le bouclage de l’introduction en bourse de BOA Mali en à peine 24h est un bon signal envoyé par le marché de la BRVM aux entreprises de la région qui hésitent encore à s’y introduire : Le marché régional est dimensionné pour absorber des opérations de cette nature et peut-être plus importante encore.

En émettant 400 000 nouvelles actions (360 000 actions de catégorie 1 destinées au public et 40 000 actions de catégorie 2 réservées aux collaborateurs du groupe), BOA-Mali souhaitait mobiliser 8.79 milliards FCFA (environ 14 millions USD) de capital supplémentaire pour financer son développement. L’opération a été réussi et le prix de mise en vente des titres n’a pas dissuader les investisseurs de s’engager. Fixé à 22 500 FCFA pour les actions de catégorie 1 et 19 000 FCFA pour celles de catégorie 2, le prix de vente des titres pouvaient en effet paraitre élevés par rapport au niveau de vie des populations du Mali. Cependant les investisseurs de la région, principalement des institutionnels mais aussi des centaines de particuliers n’ont pas eu de mal à souscrire les titres.

Quelques heures après le lancement de l’opération on enregistrait déjà près de 2,7 millions de demandes sur les seuls titres de catégorie 1. Une sur-souscription qui démontre que le marché attendait l’opération confirmant que les investisseurs de la région sont à la recherche d’opportunités susceptibles de permettre la diversification et l’accroissement de leur patrimoine. En ce sens, le fait pour les 8 pays membres de l’espace UEMOA  de disposer d’une bourse des valeurs commune (la BRVM) facilite la réussite des introductions sur le marché financier puisque là où un seul pays n’aurait pas réuni suffisamment d’investisseurs pour boucler une telle opération, 8 pays y parviennent sans grande difficulté.

Suivez mon analyse de l’introduction en bourse de BOA Mali dans le JT de la chaine de télévision internationale Africa24 du 17 décembre 2015 :

Mays Mouissi

Vous avez aimé cet article? Encouragez nous et partagez-le sur vos réseaux sociaux.

Mays Mouissi

Pour les renseignements biographiques se reporter à la page "A propos".

Vous aimerez aussi...