Gabon : 2 250 milliards FCFA de dettes supplémentaires depuis 2009

EmpruntDans leurs dernières publications, le FMI et l’agence de notation Standard & Poor’s s’inquiètent de l’accroissement de la dette du Gabon qui dépasse désormais le plafond de 35% du PIB que le pays s’était imposé dans sa stratégie d’endettement. L’analyse de  l’évolution de la dette gabonaise telle qu’inscrite dans les lois de finances successives entre 2002 et 2016 permet de constater le retour aux emprunts massifs sur la période 2009 – 2016 alors que pendant les 4 années qui la précèdent, le total des emprunts fut contenu en dessous de 160 milliards FCFA.

Un niveau d’endettement contenu avant 2009

Voulant étudier l’évolution de l’endettement du Gabon sur 15 ans, nous avons observé l’évolution des emprunts sur 2 périodes : la période 2009 – 2016 qui couvre les emprunts décidés depuis l’avènement d’Ali Bongo, actuel Président du Gabon à la magistrature suprême et qui lui sont directement imputables ; et la période 2002 – 2008 qui couvre les emprunts décidés par les précédents gouvernements.

Ainsi sur la période 2002 – 2008, le total des emprunts du Gabon s’est élevé à 1 279 milliards FCFA. Au cours de cette période on peut distinguer 2 phases :

–    La période 2002 – 2004 marquée par le recours à l’emprunt pour des montants particulièrement élevé (1 124 milliards FCFA en 3 ans) ;

–    La période 2005 – 2008 où le niveau d’endettement a été fortement réduit. Il est ainsi passé de 492 milliards FCFA en 2004 à seulement 35 milliards en 2005, descendant même jusqu’à 10 milliards FCFA en 2006. Au cours de ces 4 années, le Gabon avait réussi à contenir son endettement qui n’a représenté que 156 milliards FCFA .

Evolution de l'endettement du Gabon entre 2002 et 2016

Evolution de l’endettement du Gabon entre 2002 et 2016

A partir de 2009, le retour des gros emprunts

La période 2009 – 2016 permet de constater un fort accroissement des montants empruntés par le Gabon. En effet, alors qu’un 2008 le Gabon n’avait emprunté que 68 milliards FCFA, il s’est endetté de 303 milliards FCFA en 2009, un montant 4 fois supérieur à celui de l’année précédente (+345%).

De façon globale entre 2009 et 2016 le Gabon a emprunté 2 250 milliards FCFA (contre 1 279 milliards FCFA sur la période 2002 – 2009). Les pics d’endettements sont observés en 2013 (509 milliards FCFA d’emprunts), en 2010 (377 milliards FCFA) et en 2014 (320 milliards FCFA).

S’il convient de noter l’amorce d’un rythme et de volumes d’endettement décroissants entre 2014 et 2016 (108 milliards FCFA en 2016 selon la prévision budgétaire), il faut cependant souligner que les niveaux d’endettement observés demeurent largement supérieurs à ceux constatés entre 2005 et 2008. Par ailleurs, au regard du contexte économique  actuel marqué par la baisse des revenus pétroliers, tout laisse à penser que le gouvernement présentera dans un avenir proche une loi de finances rectificative pour l’exercice 2016. Il faudra s’attendre à ce moment à une révision de la prévision d’endettement de 108 milliards FCFA à la hausse pour compenser la baisse des revenus pétroliers.

Mays Mouissi

Sources principales :
–    Loi de finances initiales (ou rectificative le cas échéant) du Gabon de 2002 à 2016

Vous avez aimé cet article? Encouragez nous et partagez-le sur vos réseaux sociaux.

Mays Mouissi

Pour les renseignements biographiques se reporter à la page "A propos".

Vous aimerez aussi...