Franc CFA : Une monnaie aux principes de fonctionnement contestés

Mays Mouissi

Cf page "A propos"

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. economiste JF dit :

    Bonjour,

    bien que la partié soit différente (75 KMF = 1 FRF), il existe egalement le franc comorien sujet au meme dispositif.

    • Mays Mouissi dit :

      Bonjour,

      Vous avez parfaitement raison. L’Archipel des Comores est sujet au même dispositif via le franc comorien.

      Nous l’avons volontairement exclus du champs de notre analyse en raison de la différence de parité. Par ailleurs, nous envisageons de réaliser une analyse distincte sur le franc comorien. Nous sommes en phases de collecte d’informations.

      Cordialement.

      MM

  2. economiste JF dit :

    Intéressant 🙂 Concernant votre publication, pour avoir assister à de nombreux débats sur le sujet, il semble que de la part des principaux intéressés, à savoir les pays Africains concernés, l’argument fréquemment évoqué, soit le problème de souveraineté vis à vis d’une puissance étrangère, la France et ce bien souvent au détriment de toute logique économique. Mon opinion qui n’est sujet ni à l’absence d’évolution ni ni à l’impossibilité de remise en question, est plut mitigée. En cas de rupture de ce dispositif, les effets risquent d’être variables suivant les pays concernés, pour des pays à croissance stable voir forte tel que le Gabon, l’effet négatif pourrait être négligeable voir même positif, ceci dépendra principalement des stratégies d’adaptation mises en place par les pays concernés et de l’anticipation correcte des différentes variables pro-balistiques. Pour des pays connaissant des situations économiques désastreuses et instables, il est à craindre une fluctuation anormale des cours des devises à moyen et même long terme entraînant chute de confiance des investisseurs, spéculation et un effondrement économique profond. Il est intéressant pour exercice d’observer les variations sur le cours de l’Ariary Malgache, hors zone Franc, dont des fluctuations de +- 10 % sur des périodes de quelques mois sont fréquentes et la difficulté qu’a ce pays à attirer de manière profitable des investisseurs étrangers et à relancer son économie. Anecdotiquement, le plan de stabilisation économique intègre en majeur partie l’apport de subventions étrangères au détriment de la souveraineté recherchée. L’observation est certes simpliste mais à défaut mérite l’attention.

  3. Cousin, vous ne signalez pas le fait que la chute du capitaliste en Afrique et en Terre du Nord est la précondition d’une monnaie anti-impérialiste.
    Ce dont l’Afrique a besoin n’est pas une monnaie-marchandise.
    Mais un afro ressemblant à ce que les bancocrates appellent une monnaie « FIAT »
    L’Afrique doit refuser une monnaie soumise aux attaques de la bancocratie mondiale.
    Une monnaie AFRO nécessite l’égalisme (60 000 FCFA pour tous en 10 000 afros)
    L’AFRICATION de toute l’économie
    l’expulsion des troupes étrangères.
    et le respect de plus en plus grand de leurs PROPRES LOIS par les pays ex-esclavagistes…. cela impliquant un volume de plus en plus important de marchandises exportées VERS l’Afrique pour un VOLUME d’importation constant..
    LIRE CE PETIT TEXTE sur la page Facebook écrit partiellement pour vous
    https://www.facebook.com/groups/AfromonnaiepanafricainestopFCFA/permalink/402779839911905/

  4. Voici un exemple tout à fait juste…. sauf que l’auteur « oublie » d’envisager la solution FIAT
     » il est à craindre une fluctuation anormale des cours des devises à moyen et même long terme entraînant chute de confiance des investisseurs, spéculation et un effondrement économique profond. »

  1. 27 mai 2015

    […] Le Franc CFA est régulièrement présenté comme la monnaie commune à 14 pays d’Afrique centrale et occidentale. Dans les faits, le terme Franc CFA est utilisé pour désigner deux monnaies distinctes dont la gestion incombe à deux instituts d’émission distincts.  […]

  2. 22 août 2016

    […] moti di indipendenza economica toccano il cuore del sistema di sfruttamento francese sull’Africa: il contestato sistema monetario del Franco CFA  (il caso Ciad è dell’11 agosto 2015) e la clausola coloniale di esclusività per le aziende […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *