Gabon : Entre crimes économiques et intimidations politiques

Mays Mouissi

Cf page "A propos"

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Rikiki dit :

    On pensait avoir touché le fond avec le père, le fils nous prouve qu’on peut aller encore plus bas. difficile d’être optimiste pour notre cher Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *