Gabon – Augmentation de la dette publique de 1081 milliards FCFA en 2020 : le Gouvernement ne s’arrête plus

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Kersten dit :

    Merci Monsieur Mouissi pour vos analyses. Etant Gabonais de la diaspora, je réfléchis tous les jours à comment améliorer les conditions de mon pays à long terme. Les habitudes et les responsables en place actuellement sont le principal frein. La difficulté est de trouver des jeunes gabonais motivés, intègres et compétents, qui feront passer l’intérêt de la nation avant le leur. Je me bas tous les jours, à mon petit niveau, pour arriver à cet objectif : Redonner au Gabon sa valeur. On est trop dans les commémorations et meetings politiques mais jamais dans l’action. Toutes ses dépenses inutiles me font mal au crane !
    Que la diaspora gabonaise se lève ! Qu’elle n’oublie pas d’où elle vient, et qu’elle donne toutes ses compétences acquises à l’étranger, dans la reconstruction de notre pays ! Plus que jamais nous avons besoin d’union (pas de favoritisme ethnique), de travail (reconstruction du pays dans tous ses aspects) et de justice (traitement identique pour chaque citoyen).
    Enfin, je tiens à rappeler que le mot « ministre » vient du latin « minister » qui signifie « serviteur ». Les ministres et autres personnel d’état sont au service du peuple et non l’inverse !
    Courage à vous et continuez ! Nous sommes de plus en plus nombreux à nous reveiller, une nouvelle génération formée et compétente arrive !

  2. molo dit :

    Mr svp dite moi à part le fait que les dettes accumulées devront être remboursées par les génération futures, comment la dette impacte le quotidien des Gabonais?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *