Gabon : Le déficit en logement et les promesses non-tenues de l’exécutif

Mays Mouissi sur le plateau de l'Africa News Room d'Africa24

Mays Mouissi sur le plateau de l’Africa News Room

Avec un déficit national estimé à 200 000 unités, la question du logement au Gabon est un problème récurrent posé aux gouvernements successifs sans que des solutions probantes n’aient été apportées. Pour amorcer la résorption du déficit en logement, en 2009 le Président gabonais Ali Bongo Ondimba s’est engagé à construire 5 000 logements par an soit 35 000 logements sur 7 ans. Cependant, à un an de l’échéance, seuls 6 370 logements ont connu un début de travaux, bien loin des 35 000 unités attendues.

Le mal logement est un problème endémique au Gabon. Ce problème s’est aggravé avec l’exode rural qui fait que les centres urbains concentrent désormais 86% de la population. En dépit de la faible démographie du pays (la population du Gabon s’élevait à 1,67 millions d’habitants en 2013 selon la Banque mondiale) et du niveau des ressources de l’Etat, les autorités gabonaises n’ont pas mis en place des politiques publiques de l’habit susceptibles d’endiguer le mal logement.

Ainsi le programme national de construction de logements en cours dans le pays ne porte que 6 370 logements réalisés par 3 entreprises :

–    3 800 logements par la Société nationale immobilière (SNI) ;

–    2 000 logements par la Société nationale de gestion et de construction du Logement social (SNLS) ;

–    570 logements préfabriqués importés de Turquie et monté par une société turque.

Le volume de réalisation est si faible qu’à population constante, le déficit en logement ne sera résorbé qu’au bout de 222 ans (6 370 étant le nombre d’unités construites tous les 7 ans et 200 000 unités le déficit à combler). Cette projection apparait comme optimiste lorsqu’on considère le taux d’accroissement naturel de la population gabonaise qui de 2.7% et grâce auquel la population devrait se situé autour de 2.6 millions d’habitants dès 2030.

Suivez le débat sur le logement social au Gabon organisé le 5 mai 2015 par la chaine de télévision internationale Africa24 :

Présenté par : Fanny Mounichy (journaliste)

Invités :

Mays Mouissi (Consultant)

Jean-Marie Bitomo (Editorialiste)

Joelle Monlouis (Editorialiste)

Vous avez aimé cet article? Encouragez nous et partagez-le sur vos réseaux sociaux.

Mays Mouissi

Pour les renseignements biographiques se reporter à la page "A propos".

Vous aimerez aussi...