L’Afrique face à la crise financière chinoise

Mays Mouissi

Cf page "A propos"

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. PARAISO dit :

    La Chine a su, il me semble, transformer certaines contraintes en opportunités. En effet, face à l’augmentation sensible des salaires depuis quelques, années; elle a incité les masses populaires à investir via la bourse. Le problème est que nos amis chinois ont voulu en même temps s’absoudre des règles de base d’une bourse…

    Néanmoins, le pli est pris dont devrait s’inspirer nombre de nos pays et aussi des conditions de viabilité d’une entreprise. En effet, les statistiques nous apprennent qu’une entreprise, pour ne pas être trop dans le rouge, ne doit pas avoir plus de 13% de son CA provenant d’un seul client. Plus on s’éloigne de ce chiffre, plus les risques sont grands…

  1. 1 septembre 2015

    […] Baisse des exportations, faiblesse de la demande intérieure, dévaluation du Yuan et recul de l’indice Shanghai composite* de plus de 30% en un mois, la Chine fait face à une importante crise. Sur le continent africain où la Chine est devenue omniprésente, sa méforme économique inquiète. Quels impacts de la crise chinoise sur les économies de pays d’Afrique ?  […]

  2. 25 octobre 2015

    […] […]

  3. 28 octobre 2015

    […] qu’un recul des investissements chinois en Afrique était attendu en raison de la crise économique que traverse le géant asiatique, l’ampleur de la baisse […]

  4. 1 novembre 2015

    […] Bien qu’ils progressent moins rapidement comparé au commerce avec la Chine, les échanges commerciaux entre l’UE et l’Afrique demeurent à un niveau appréciable. En effet, le volume des échanges entre les l’Afrique et l’Union européenne était de 358 milliards USD en 2013 et se décomposait comme suit : […]

  5. 14 juin 2018

    […] […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *