Gabon : 2 250 milliards FCFA de dettes supplémentaires depuis 2009

Mays Mouissi

Cf page "A propos"

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. migoma dit :

    Cette étude ne prend pas en compte, les 508 Milliards d’emprunts obligataires souscrits par le gabon en Juillet 2013 sur le marché sous régional sous NDONG SIMA. Tout comme, elle camoufle les 750 milliards de c fa souscrit par le Gabon en Novembre 2013 sur le marché international sous forme d’eurobounds.
    La cour des comptes du Gabon émet toujours des rapports budgétaires annuels erronés au près des chambres des élus. cette situation a trop durée….! Je vous invite donc a interroger vos sources d’informations sur les eurobounds. Qu’à t-on-fait de ce pactole d’une telle grandeur ? qui va rembourser ça?

    • Mays Mouissi dit :

      Cher Migoma,

      Nous avons bien connaissance des différents emprunts que vous évoquez. Pour rester totalement objectif et nous avons choisi de nous limiter aux emprunts inscrits dans les lois des finances pour cette analyse.
      Pour tout vous dire, nous avons l’intention de consacrer une analyse entière aux emprunts que vous évoquez.
      Nous avons pour cela lancé une recherche documentaire afin d’avoir les montants exacts de ces emprunts obligataires, leurs durations, leurs taux et bien sûr les détachements de coupons qui sont déjà intervenus.

      Naturellement si vous avez des éléments documentaires dans ce sens, n’hésitez pas à nous contacter.

      Bien à vous.

      MM

  2. mikouagnia dit :

    En fait les lois de finances équilibrées et présentées sous formes de papiers, sont des arbres qui cachent la forêt des détournements tous azimuts.
    Le Dircab de la présidence gabonaise est le vrai ministre de finance du Gabon, car c’est lui le vrai ordonnateur du budget de l’état gabonais. Les directeurs généraux des ministères et des institutions régaliennes vont souvent voir accrombessi pour demander le paiement de leurs lignes budgétaires inscrites sur le budget et souvent tardivement vers le mois de Juin de chaque année, car dit t-on que les caisses de l’état gabonais sont vides avant le mois de Juin de chaque année et ce depuis 1967. C’est à partir de là que la magie des coupes budgétaires commencent. Accrombessi ne remet jamais la totalité des lignes budgétaires aux directeurs généraux des ministères par ce que ces directeurs sont nommés depuis la grande loge équatoriale du Gabon. Les DG et les SG des ministères ne reçoivent qu’à peine la moitié des fonds au titre des budgets de fonctionnement. De même les budgets d’investissements ne sont pas gérés par l’ANGT mais par le président de la république lui même qui n’a des comptes à rendre qu’avec ngoulakia, le président de la cour des compte son oncle.
    On remarquera que tous les projets listés sur ses lois de finances ne sont pas exécutés chaque année et pourtant on nous affiche que les budgets sont équilibrés. Prenez une loi de finance et allez-y voir si l’investissement inscrit et décaissé sur la loi de finance a été réalisé ? Les barrages hydrauliques eugenie dieckie ou de mintzic, les salles de classe ou les universités sont inscrits sur les lois de finances équilibrées. Mais ou sont passées les réalisations. Tout comme le prêt de 86 milliards octroyés par la BAD au Gabon en 2010 pour construire 3 universités, est bien mentionné sur le budget mais pas réalisé! Donc les lois de finances rectificatives LFR présentées au peuple sont erronées et passible devant la Cour Pénale internationale ou la Haute cour de Justice ou devant le tribunal administratif. Le président de la république, le DirCab, Le TPG, le DIR Budget, le PM et les DG des ministères sont passibles de Vols des budgets ministériels devant la haute juridiction de l’Etat gabonais. ça arrivera tôt ou tard. Rigolez tjrs…….!

  3. EMK dit :

    Mr Mouissi, je suis étudiante en économie. Je suis tombée sur votre site par pure hazard et il faut l’admettre votre site tout en restant objectif est très informatif. Merci beaucoup. J’aimerais juste savoir qu’avons nous fait de tout ces prêts internationals ? Quels sont les projets qui ont été réalisés ? Parce que je n’en vois aucun. Ce qui me préoccupe le plus en dehors de la corruption qui a pu être orchestré au sein de l’élite politique, c’est surtout ce que nous allons devoir faire pour rembourser nos dettes. Je suis vraiment pessimiste quant à l’avenir de mon pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *